Prestations (toutes)
  • Prestations (toutes)
  • [CERTTYPE_]
  • Attestation réglementaire
  • Autres prestations
  • Certification de personnes
  • Certification de produits
  • Certification de service
  • Certification de systèmes
  • Contrôles privés
  • Evaluation
  • Inspection - Vérification
  • Labels
  • Qualification
  • Tests & diagnostics en ligne
Secteurs (tous)
  • Secteurs (tous)
  • Aéronautique et spatial
  • Agroalimentaire
  • Auto
  • Banques / Assurances
  • Confiance numérique
  • Construction
  • Energie
  • Ferroviaire
  • Formation
  • Immobilier
  • Industrie
  • Santé et médico-social
  • Services
  • Services publics
  • Tourisme
  • Transport & Logistique
Thèmes (tous)
  • Thèmes (tous)
  • Achats
  • Développement durable - RSE
  • Energie
  • Environnement
  • Gestion des risques - SST
  • Immobilier
  • Innovation
  • Maintenance
  • Management - Performance
  • Médical
  • Numérique
  • Qualité
  • Ressources Humaines
  • Services
  • Silver économie
loader

résultats

Moins d’eau dans les verres avec ISO 46001

HOYA VISION CARE France, la filiale française du groupe japonais HOYA, 2è verrier ophtalmique mondial, s’est appuyée sur la norme volontaire ISO 46001 pour réduire sa consommation d’eau dans la fabrication de ses verres HOYA et SEIKO. Investissements, sensibilisation et amélioration continue : une démarche au cœur de la stratégie RSE de l’entreprise, qui a obtenu la certification. De quoi faire des émules auprès d’autres industries consommatrices d’eau.

On l’ignore souvent, mais la mise au point d’un verre optique implique des étapes de détourage, de polissage, de surfaçage, de nettoyage ou encore parfois de coloration. Avec une utilisation d’eau à chacune de ces phases de production. Une consommation invisible pour les porteurs de lunettes ! A l’heure du stress hydrique et des sécheresses à répétition dans certaines régions l’été, le sujet est devenu un point d’attention majeur dans l’industrie, en témoigne le plan Eau que les pouvoirs publics français ont réclamé aux 50 sites les plus consommateurs début 2024.

Le fabricant HOYA VISION CARE France s’est penché sur la question, en commençant par mesurer précisément la consommation d’eau, poste par poste, identifier les process les plus gourmands et réfléchir à des pistes d’amélioration. Un exemple ? Pour mettre les verres au bon format, il faut les retailler en fonction de la monture choisie, de leur matériau et de leur puissance. Cette opération de télé-découpage s’effectue soit chez l’opticien, soit chez le fabricant. « Auparavant, nous réalisions ce travail de détourage avec de l’eau à haute pression, raconte Isa Bouglime, directrice des affaires publiques. Nos équipes de R&D ont mis au point de nouvelles machines capables de faire cette opération à sec, seulement avec un laser. »

Adapter les modes de fonctionnement

D’autres actions sont mises en œuvre, comme une nouvelle méthode de polissage des verres ou la réutilisation d’une partie de l’eau « Résultat final : la consommation est passée de 23 L par verre à 8,8 L par verre, se félicite Isa Bouglime. En dix ans, notre consommation d’eau a chuté de 61 %. » Déjà très engagée sur les enjeux RSE, l’entreprise s’est tournée vers la norme volontaire ISO 46001 « Utilisation efficiente de l’eau » pour renforcer sa démarche. « Ce référentiel encore méconnu s’apparente dans sa structure à l’ISO 50001 pour la gestion de l’énergie, souligne Alexis Schmid, qui a mené l’audit de certification pour AFNOR Certification. Tout commence par un état des lieux précis pour identifier les postes de consommations – et donc les leviers sur lesquels agir. »

La consommation d’eau de HOYA reste modérée comparée à des activités telles que la chimie, l’aciérie, le nettoyage industriel, le nucléaire ou les usines qui ont besoin de vapeur dans leurs process, a fortiori celles identifiées dans la liste des 50 susmentionnée. Cette question s’est néanmoins vite imposée comme une priorité de l’entreprise. « Il y avait la volonté de montrer l’exemple, souligne Isa Bouglime. La direction japonaise du groupe a suivi de près notre démarche inédite. Dans un environnement réglementaire très contraint comme la France, nous avons apporté la preuve de notre capacité d’innovation, avec des effets tangibles. »

« L’eau reste une ressource encore peu onéreuse – surtout comparée à l’électricité – et qui semble abondante, constate Alexis Schmid, l’auditeur. Elle n’est pour autant pas infinie ! Le sens de ce référentiel n’est pas de supprimer son usage mais de guider les entreprises vers une meilleure utilisation, en mode volontariat et amélioration continue. Un enjeu important en termes d’image vis-à-vis de ses partenaires et clients, mais aussi un possible futur critère dans les appels d’offres… » Ou comment bâtir, avec ISO 46001, une stratégie RSE qui ne prend pas l’eau !


HOYA en bref

Leader mondial en innovation de verres ophtalmiques, lentilles, implants intra-oculaires, dispositifs de diagnostic non invasifs et technologie de l’information, le groupe HOYA est présent dans 131 pays et emploie 37 000 collaborateurs. En France depuis 23 ans, HOYA compte 200 salariés répartis sur 3 sites (Marne-la-Vallée, Paris et Lyon). Celle-ci est également porteuse du label Engagé RSE.

Demander la certification AFAQ ISO 46001